Aller au contenu

Editoriaux

  • Suivre le Christ !

    Les Évangiles nous décrivent avec une étonnante sobriété l’appel des disciples comme, par exemple, celui de Mathieu : « Suis-moi » lui dit Jésus et « l’homme se leva et le suivit » (Mt 9, 9). La radicalité de la réponse de Mathieu ne doit pourtant pas masquer le tournant décisif que prend une vie en quittant, un certain confort, un métier, un cercle d’amis …Lire la suite…

  • Une année sous la conduite de l’Esprit-Saint (Mt 4, 1) !

    Sans l’Esprit-Saint nous ne pouvons pas confesser notre foi. L’Esprit vient en aide à notre faiblesse. Avec douceur et efficacité, il nous permet d’être des « contemporains du Christ » dans la foi et, de dire, comme St Paul : «Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis …Lire la suite…

  • Le temps du choix de Dieu !

                Après la période du temps ordinaire, nous voici à l’heure de la joyeuse espérance de la venue du Christ célébrée à Noël. Les textes de la liturgie nous exhortent à un enthousiasme renouvelé pour accueillir le Christ. Le symbole est fortement suggestif : nous contemplerons à la fête de la Nativité, le visage d’un bébé, venu de la part de Dieu. Il viendra donc nous …Lire la suite…

  • Disciples missionnaires.

    Les premiers chrétiens ont eu le privilège inouï d’avoir été les contemporains de Jésus. Certains ont même eu la vocation de demeurer avec lui jusqu’à partager la joie et la mission de sa résurrection d’entre les morts.             Entre les premiers chrétiens et nous, il y a néanmoins un trait commun : nous sommes tous témoins de la résurrection vécue de visu par eux et confessée …Lire la suite…

  • Dieu plus intime à nous que nous-mêmes !

    La franche demande de Philippe : « Seigneur, montre-nous le Père, cela nous suffit » (Jn 14, 8) pourrait bien être le guide de notre méditation pendant ce mois. Il y a dans cette demande, la quête religieuse d’un juif qui veut voir le Dieu des pères. Cette réclamation cache aussi le désir d’un homme, comme ceux de notre temps, à aller droit au but. Philippe est donc …Lire la suite…

  • La Parole de Dieu fait l’actualité !

    « Souviens-toi de Jésus Christ,Le descendant de David :Il est ressuscité d’entre les morts,Voilà mon Évangile.C’est pour lui que je souffre,Jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur.Mais on n’enchaîne pas la parole de Dieu !C’est pourquoi je supporte toutPour ceux que Dieu a choisis,Pour qu’ils obtiennent eux aussiLe salut par Jésus Christ,Avec la gloire éternelle » (Tm 2, 8-13).          Saint Paul, l’auteur de ces phrases est le …Lire la suite…

  • « Là où est ton cœur, là aussi sera ton trésor ! » (Mt 6,21)

    Même pendant le repos estival,  la mission ne s’arrête pas.  Au contraire, elle se renouvelle comme une urgence qui vient du Christ. « Malheur à moi, si je ne proclame pas l’évangile », a dit l’apôtre st Paul (1 Co 9, 16).             Jésus le Missionnaire par excellence du Père, trouve nécessaire d’associer ses disciples à son œuvre d’annonce du royaume. Le même Jésus dira à ses …Lire la suite…

  • Faire ou être ?

    Nous connaissons tous la question du jeune homme au Christ dans l’Évangile : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »(Mc 10, 17).             Cette demande rejoint notre préoccupation de tous les jours. La question sur la vie éternelle est liée à la quête existentielle enracinée en chacun de nous. Cet homme aime la rigueur. Dans son engagement total, il voulait achever …Lire la suite…

  • Dieu, plus intime à nous que nous-mêmes !

    Essayons de réfléchir à partir de la franche demande de Philippe : « Seigneur, montre-nous le Père, cela nous suffit » (Jn 14, 8) que nous avons entendue il y a quelques semaines. Il y a dans cette proposition, la quête religieuse d’un juif qui veut voir le Dieu des pères. Cette réclamation cache aussi le désir d’un homme, comme ceux de notre temps, à aller droit au …Lire la suite…

  • L’Esprit qui nous est donné !

    Quelques semaines avant la célébration de la fête de la Pentecôte, il est important de nous souvenir de tout ce que Jésus a dit de l’Esprit que nous allons accueillir dans nos vies et dans notre communauté. Les paroles méditées au cours de nos assemblées eucharistiques, les jours qui précèderont cette fête, sont tellement riches et abondantes qu’elles nous permettent d’essayer un portrait, de faire …Lire la suite…

  • Engendrés dans l’amour du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

    Comme des néophytes engendrés dans  la célébration des sacrements de l’initiation chrétienne en ces jours de fête, nous approfondirons aussi longtemps que possible, le mystère de Pâques. A Pâques, le Christ ressuscite d’entre les morts ; La mort est vaincue (1 Co 15, 54-55). Par la mort et la  résurrection, de Jésus le Christ,  nous sommes sauvés. Dieu parachève ainsi en son Fils Jésus, le salut …Lire la suite…

  • Un carême sans ritualisme et faux-semblant !

    La parole du prophète Isaïe nous aidera à commencer le carême. Elle dénonce le ritualisme et les faux-semblants de ses contemporains. Mais en définissant le jeûne que Dieu préfère : défaire les chaînes injustes, délier les liens du joug, envoyer libres les opprimés, et briser tous les jougs … (Is 58, 7), le prophète semble, pour nous aujourd’hui, orienter le judaïsme de ses pères vers un simple …Lire la suite…

  • Dieu advient au langage !

    En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les …Lire la suite…

  • La Foi, comme culture de vie !

    Nos ancêtres sont venus au monde avec une forte conviction religieuse. Placés devant l’immensité d’un monde inconnu, bénéfique et quelques fois hostile, nos ancêtres ont pu s’écrier, comme les fils d’Israël devant la manne tombée au désert : « Manhou ! (Qu’est-ce que c’est !) » (Ex16, 15). L’admiration, la peur de l’inconnu, l’incertitude face à l’avenir les ont conduits à élever des sanctuaires, à composer des chants pour adorer …Lire la suite…

  • Venez Divin Messie !

    Après la période du temps ordinaire, nous voici à l’heure de la joyeuse espérance de la venue du Christ célébrée à Noël. Les textes de la liturgie nous exhortent à un enthousiasme renouvelé pour accueillir le Christ. Le symbole est fortement suggestif : nous contemplerons à la fête de la Nativité, le visage d’un bébé, venu de la part de Dieu. Il viendra donc nous rajeunir …Lire la suite…