Editoriaux

  • Dieu advient au langage !

    En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les …Lire la suite…

  • La Foi, comme culture de vie !

    Nos ancêtres sont venus au monde avec une forte conviction religieuse. Placés devant l’immensité d’un monde inconnu, bénéfique et quelques fois hostile, nos ancêtres ont pu s’écrier, comme les fils d’Israël devant la manne tombée au désert : « Manhou ! (Qu’est-ce que c’est !) » (Ex16, 15). L’admiration, la peur de l’inconnu, l’incertitude face à l’avenir les ont conduits à élever des sanctuaires, à composer des chants pour adorer …Lire la suite…

  • Venez Divin Messie !

    Après la période du temps ordinaire, nous voici à l’heure de la joyeuse espérance de la venue du Christ célébrée à Noël. Les textes de la liturgie nous exhortent à un enthousiasme renouvelé pour accueillir le Christ. Le symbole est fortement suggestif : nous contemplerons à la fête de la Nativité, le visage d’un bébé, venu de la part de Dieu. Il viendra donc nous rajeunir …Lire la suite…

  • L’amour de ta maison fait mon tourment ! (Ps 69, 10)

    En parcourant de jour comme de nuit le territoire de notre paroisse, je ne cesse de m’écrier : quelle est belle notre paroisse ! Partout, ont poussé des édifices qui pointent leurs clochers vers le ciel, non comme à Babel pour gommer la diversité originelle, rivaliser avec Dieu et se faire un nom (Gn 11, 1-9), mais pour exprimer « l’élan vital » de l’homme à tendre vers Dieu, …Lire la suite…

  • Même les étourdis seront sauvés !

    Les paraboles que Jésus déploie avec art dans  l’extrait de l’évangile dit de la brebis égarée (Mt 18,12-13 et Lc 15,3-7) permettent de mieux  comprendre l’espérance qui est celle des fils et des filles de Dieu que nous sommes.             Les évangiles ont certainement réussi à nous faire saisir la grande mansuétude du cœur de Dieu. Une des images les plus marquantes de la littérature …Lire la suite…

  • Sainte Marie des Sables d’Olonne, notre paroisse !

                De mon baptême, je ne garde aucun souvenir précis, sinon la mémoire nostalgique de ma paroisse d’origine, lieu d’éclosion de ma foi et de ma vocation sacerdotale. La paroisse avec son église et son baptistère, la messe dominicale, la célébration des sacrements, l’enseignement de la foi, la vie apostolique et caritative à travers les  mouvements nombreux et variés, sera toujours le signe de la …Lire la suite…

  • L’homme n’est grand qu’à genoux !

    Nous connaissons tous la question du jeune homme au Christ dans l’Evangile : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »(Mc 10, 17).                 Cette demande rejoint notre préoccupation de tous les jours. La question sur la vie éternelle est liée à la quête existentielle de notre être. Cet homme aime la rigueur. Dans son engagement total, il voulait achever d’appliquer les …Lire la suite…

  • Ébauche d’une spiritualité du repos.

                Le  temps du repos est malheureusement devenu un produit de la société de consommation. Autant la société consumériste nous propose de consommer sans modération, autant elle nous vend le repos sans discernement. Le repos comme tous les produits de la civilisation consumériste est vendu à tous ceux qui ont les moyens et à tous ceux qui, poussés par la même société, sont obligés de …Lire la suite…

  • Moi et mes cheveux blancs !

    En entendant comme vous la prière de Jésus : Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi » (Jn 17,21), je suis enthousiaste et suis plongé dans une réflexion sans fin. Voici que le Christ, décidément, voudrait que nous soyons saints comme Dieu est Saint (Mt 5, 48). Nous voilà orientés et …Lire la suite…

  • Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié ? Il est ressuscité !

    Les célébrations du triduum pascal, culminent toutes vers la proclamation de la veillée pascale : « n’ayez pas peur ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où l’on l’avait déposé. Et maintenant, allez dire a ses disciples et à Pierre : ‘’ Il vous précède en Galilée’’. Là vous le verrez, comme il vous l’a dit » (Mc 16, 6-7). …Lire la suite…

  • Ô haine, où est ta victoire ?

    La résurrection empêche, à coup sûr, un retour à l’ordre de la mort. Elle consacre l’ordre du Vivant. Mais comment définir cet ordre ? Que renouvelle-t-il en nous de façon décisive ? Dans la crucifixion et la mort de Jésus apparaît la mort de tout homme comme expression d’une limite, d’une fin, d’une destruction d’une trajectoire de vie et d’une défaite par rapport à une …Lire la suite…

  • La prière, une pédagogie à la filiation !

                La Parole de Dieu revêt la prière chrétienne d’une promesse inestimable: « Dieu fera justice à ses élus qui crient vers lui » (Lc 18, 7). Et pourtant, la prière est souvent, pour beaucoup d’entre nous, un exercice difficile, une corvée, un chemin de croix. Ainsi, nos prières ne sont que, quelques fois, paroles et verbiages. Elles ne sont pas l’expression de l’élan de notre cœur …Lire la suite…

  • La Parole de Dieu fait l’actualité !

    « Souviens-toi de Jésus Christ,Le descendant de David :Il est ressuscité d’entre les morts,Voilà mon Evangile.C’est pour lui que je souffre,Jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur.Mais on n’enchaîne pas la parole de Dieu !C’est pourquoi je supporte toutPour ceux que Dieu a choisis,Pour qu’ils obtiennent eux aussiLe salut par Jésus Christ,Avec la gloire éternelle » (Tm 2, 8-13). Saint Paul, l’auteur de ces phrases est …Lire la suite…

  • Promouvoir une culture de vie !

    Nous savons que nos ancêtres sont venus au monde avec une conviction religieuse. Placés devant l’immensité d’un monde inconnu, bénéfique et quelques fois hostile, nos ancêtres ont pu s’écrier, comme les fils d’Israël devant la manne tombée au désert : « Manhou ! (Qu’est-ce que c’est !) » (Ex16, 15). L’admiration, la peur de l’inconnu, l’incertitude face à l’avenir et au destin les ont conduits à élever des sanctuaires, à …Lire la suite…

  • Le temps du long désir !

    Après la période du temps ordinaire, nous voici à l’heure de la joyeuse espérance de la venue du Christ célébrée à Noël. Les textes de la liturgie nous exhortent à un enthousiasme renouvelé pour accueillir le Christ. Le symbole est fortement suggestif : nous contemplerons à la fête de la Nativité, le visage d’un bébé, venu de la part de Dieu. Il viendra donc nous …Lire la suite…