La mer en partage (25 juin 2023)

Le samedi 24 et le dimanche 25 juin 2023 quand la plupart des 80 bateaux de pêche étaient à quai, le port des Sables d’Olonne bruissait de multiples activités nautiques tandis que le canot de la SNSM et son équipage veillait, prêt à larguer les amarres pour porter secours.

Samedi soir, sur le podium du Jardin du Tribunal, la remise des prix pour une femme et deux hommes qui ont fait le tour du monde par l’Antarctique, chacun seul dans son petit voilier d’une dizaine de mètres, sans jamais toucher terre, et en naviguant à l’ancienne. Huit mois en ne vivant que de l’air, de l’eau, d’une pêche éventuelle au coup par coup, et de la nourriture emportée.

Sur la grande plage « noire de monde », là où les vagues viennent mourir, des dizaines d’Olonne, ces petits bateaux « pêche-promenade » s’étaient échoués volontairement le temps d’une marée, à la rencontre du public. Par contre, nullement écologique, la pétarade des scooters de mer circulant au-delà des bouées du rivage, tandis que quelques personnes embarquées prenaient de la hauteur, en pleine mer par le parachute ascensionnel.

Des sorties en mer étaient proposées gratuitement sur des bateaux du patrimoine, mais aussi sur des navires, voile et moteur, de l’APSO, association des plaisanciers du port des Sables, amarrés à Port Olona ou dans le bassin du port de pêche. Embarquement au ponton du Vendée-Globe, en face des trois bateaux mythiques des finalistes du tour du monde à l’ancienne. Une équipe de l’APSO gérait l’afflux des candidats à une sortie pour une heure ou deux. L’on doit à l’un d’eux quelques images.

La saison ne fait que commencer. Pour ne prendre que l’aspect célébration, il y aura messe en plein air le dimanche 9 juillet sur le Jardin du Tribunal, face à la mer, mais aussi le mardi 15 aout sur l’esplanade du Fort Saint Nicolas.

Lundi matin, très tôt, la criée du port de pêche s’ouvre à nouveau au débarquement des chalutiers, fileyeurs, caseyeurs et autres laboureurs de la mer. La mer est à tous, la mer à partager, la mer à sauvegarder.

CB.